AccueilVoituresScooter électrique ou scooter à essence : le calcul n'est pas toujours...

Scooter électrique ou scooter à essence : le calcul n’est pas toujours juste

Scooters électriques : à la recherche du meilleur rapport qualité-prix

Le choix entre un scooter électrique et un scooter à essence peut être une décision cruciale pour de nombreux citadins. Les promesses d’économies sur l’essence, l’entretien et la contribution à la durabilité environnementale sont séduisantes, mais les calculs sont-ils vraiment justes ?

Lorsqu’il s’est mis à la recherche d’un scooter électrique pour un usage urbain quotidien, l’auteur a été confronté à un paysage difficile. Les options dans le segment 125 électrique n’étaient pas aussi nombreuses que prévu. La vitesse limitée de certains, la nécessité de disposer de deux batteries pour obtenir une autonomie acceptable et le manque de puissance par rapport aux motos à combustion compliquaient le choix.

La priorité était claire : trouver la moto présentant le meilleur rapport qualité-prix, soutenue par un réseau de distribution et des ateliers officiels dans toute l’Espagne. La SEAT MO s’est imposée comme une option intéressante, avec 100 km d’autonomie réelle, un design attrayant et la possibilité de la recharger à la maison grâce à sa batterie de type trolley. Cependant, la disparité de prix entre les scooters électriques et les scooters à essence a posé un premier défi financier.

fiable Kymco Agility City 125

Du côté des scooters à essence, le Kymco Agility City 125 s’est présenté comme une option fiable et abordable. En tant que scooter à essence le plus vendu en Espagne, avec un prix inférieur à 2 500 euros, le Kymco offre une alternative économique et fonctionnelle pour la mobilité urbaine.

Il est essentiel de noter que les prix indiqués ci-dessus ne tiennent pas compte des remises ni du plan gouvernemental, car le processus de demande et d’octroi peut être compliqué et prendre du temps. L’auteur se base sur les prix de détail sans ces considérations.
kymco

Faire le calcul entre un scooter à essence et un scooter électrique

L’analyse des différences financières entre un scooter à essence et un scooter électrique se concentre sur trois aspects principaux : les économies d’essence, la taxe de circulation et l’entretien.

La consommation d’essence des scooters est remarquablement faible, mais même dans ce cas, les économies potentielles varient en fonction du kilométrage annuel et du coût du carburant. Dans l’exemple personnel de l’auteur, qui parcourt environ 4 800 km par an dans une ville comme Grenade, les économies annuelles réalisées avec le Kymco Agility City 125 ont été estimées à 172,8 euros. D’autre part, la SEAT MO, avec un coût de charge électrique d’environ 0,84 euros par 100 km, représenterait une dépense annuelle de seulement 40,32 euros. Cette différence est significative et favorise clairement le scooter électrique.
Scooter et moto électriques NIU 2023.

Taxe routière : une taxe symbolique

Les scooters 125 cm3, qu’ils soient électriques ou à essence, paient généralement une taxe de circulation symbolique. Dans le cas du Kymco Agility City, la taxe annuelle est de 6,74 euros. Les motos électriques, en revanche, sont généralement exonérées de cette taxe. Bien que le chiffre ne soit pas significatif, il contribue à l’économie globale.
scooter

Entretien : la charge de travail

L’entretien est un facteur clé dans le choix entre les scooters électriques et les scooters à essence. Les scooters électriques, dépourvus de fonctionnalités telles que la vidange, présentent des avantages indéniables en la matière. Le Kymco Agility City, dont les coûts d’entretien sont plus classiques, présente une charge d’entretien annuelle estimée à 100 euros. Bien que l’entretien de base soit inclus, on suppose que les deux véhicules nécessiteront des changements de pneus et d’autres consommables, sans qu’il y ait de différences significatives à cet égard.

Scooter électrique ou scooter à essence : le calcul n'est pas toujours juste

Les comptes, excel en main

Une analyse détaillée des coûts sur 10 ans ou 48 000 km révèle des chiffres intéressants. La différence de prix initiale entre la SEAT MO et le Kymco Agility City est de 2 891 euros, un écart considérable qui complique l’amortissement du scooter électrique dans ce cas précis.

Si l’on tient compte des économies réalisées sur l’essence, la taxe de circulation et les frais d’entretien, on peut conclure que, même après 10 ans, le Kymco Agility City reste moins cher. Dans ce scénario, les économies d’essence ne suffisent pas à compenser la différence de prix initiale. Toutefois, il est essentiel de noter que ces calculs sont spécifiques à chaque cas et peuvent varier en fonction de l’utilisateur et de sa situation particulière.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actualités
Top