AccueilActualitésLes immatriculations de voitures électriques en Europe continuent de croître tandis que...

Les immatriculations de voitures électriques en Europe continuent de croître tandis que les voitures diesel chutent

L'adoption des voitures électriques en Europe se poursuit à un bon rythme, même si elle pourrait être meilleure

 

L’adoption de la voiture électrique en Europe continue à un bon rythme, bien qu’elle pourrait être meilleure. Le paysage automobile de l’Union Européenne est en train de vivre un changement significatif vers la durabilité, selon les dernières données qui révèlent que les voitures électriques et les hybrides rechargeables constituent plus de 24% de toutes les nouvelles immatriculations de voitures de passagers cette année. Cette augmentation, bien que modeste par rapport à l’année précédente, indique un changement progressif dans les préférences des consommateurs et dans l’industrie automobile.

De janvier à novembre, la somme de tous les véhicules électriques à batterie, hybrides rechargeables et hybrides complets représente 47,6% de toutes les nouvelles immatriculations de voitures de passagers dans l’UE, selon l’Association Européenne des Constructeurs Automobiles (ACEA). Cela représente une augmentation par rapport aux 43% de la même période l’année dernière.

Spécifiquement en novembre, la part de marché des voitures électriques à batterie a légèrement augmenté à 16,3%, une hausse modeste depuis les 15% de l’année précédente. Le rapport a souligné que la part cumulée jusqu’à présent reste stable à 14,2%, dépassant constamment les véhicules diesel qui se sont maintenus à 13,7%.

Les immatriculations de nouvelles voitures ont été en hausse dans l’UE pendant 16 mois consécutifs, reflétant une augmentation annuelle de 13,3% dans l’immatriculation de véhicules électriques et hybrides. Cependant, les consommateurs européens favorisent les véhicules hybrides électriques, qui ont connu une augmentation annuelle de 28,7%. En revanche, les voitures électriques hybrides rechargeables ont connu une baisse de 22,1% à 72 002 unités le mois dernier.

Bien que les immatriculations de voitures à essence continuent d’augmenter de 4,2%, les véhicules diesel ont vu une chute de 10,3%. Les pays qui ont connu la plus grande baisse étaient la France, l’Espagne, l’Italie et l’Allemagne, où les voitures diesel ne représentaient que 12,2% de la part de marché, une baisse par rapport aux 14,5% du même mois l’année dernière.

Ce changement progressif vers des options plus durables reflète non seulement une plus grande conscience environnementale de la part des consommateurs, mais aussi le résultat de politiques gouvernementales et d’incitations pour l’adoption de véhicules plus propres. Alors que l’industrie automobile continue d’évoluer, on s’attend à ce que la tendance vers les véhicules électriques et hybrides continue de croître, marquant le chemin vers un avenir plus vert et durable en Europe. Avec l’augmentation constante des immatriculations de véhicules à faibles et zéro émissions, l’Europe établit un précédent pour la transition mondiale vers une mobilité plus propre et plus efficace.

 

Actualités
Top