AccueilActualitésLe Toyota Hilux FCEV à pile à combustible offre 182 ch, 600...

Le Toyota Hilux FCEV à pile à combustible offre 182 ch, 600 km d’autonomie et un comportement écologique.

Le projet révolutionnaire de création du fourgon Hilux alimenté par une pile à hydrogène est entré dans sa phase finale de développement, marquant une nouvelle étape dans le parcours de Toyota vers un avenir sans carbone.

Après le dévoilement du premier prototype en septembre 2023, Toyota et ses partenaires, avec le soutien du gouvernement britannique, ont atteint une phase intensive d’évaluation et de démonstration.

Le statut atteint par ce projet de développement conjoint confirme une nouvelle fois la vaste portée de la stratégie multi-technologique de Toyota vers la neutralité carbone, qui implique l’application de différentes solutions de propulsion (hybride, hybride rechargeable, électrique, pile à combustible et e-carburant) pour répondre aux différents besoins des utilisateurs et en fonction de l’infrastructure locale.

Dans l’usine Toyota Motor Manufacturing UK (TMUK) de Derby, en Angleterre, dix prototypes de Hilux à pile à combustible ont été construits. Cinq véhicules sont actuellement testés pour évaluer la sécurité, les performances, la fonctionnalité et la durabilité, en générant des données d’essai en situation réelle. Cinq autres unités seront présentées aux clients et aux médias, notamment lors des prochains Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024. En faisant découvrir la technologie des piles à hydrogène à ses clients, Toyota jette les bases d’un secteur des transports prospère et en plein essor à l’avenir. .

Associées aux 30 années de recherche et développement de Toyota dans le domaine des piles à hydrogène, les connaissances issues du projet Hilux contribueront à la prochaine génération de technologies de piles à combustible, qui offriront des cycles de vie plus longs, une plus grande autonomie et des coûts considérablement réduits.

Toyota prévoit que l’Europe sera l’un des plus grands marchés de piles à hydrogène d’ici 2030, avec une croissance continue dans les applications de mobilité et de production d’énergie. C’est pourquoi Toyota Motor Europe (TME) a annoncé la création d’Hydrogen Factory Europe en décembre 2023, représentant l’approche coordonnée de Toyota pour la commercialisation de cette technologie, depuis le développement et la production jusqu’aux ventes et au service après-vente.

Le projet de prototype de pile à combustible Hilux est une étape importante dans le développement de la technologie de l’hydrogène et dans la stimulation d’un déploiement plus large des écosystèmes et de l’infrastructure de l’hydrogène à travers l’Europe.

Caractéristiques du véhicule

Basé sur le légendaire Toyota Hilux, connu pour sa réputation de qualité, de durabilité et de fiabilité (QDR) sur les terrains les plus difficiles du monde, le prototype de pile à combustible à hydrogène Toyota Hilux montre comment cette technologie peut être intégrée dans un pick-up.

Depuis son lancement en 1968, le Hilux a prouvé son invincibilité à maintes reprises, conquérant le pôle Nord, les volcans islandais et le continent antarctique, et remportant même trois victoires au rallye Dakar. La Hilux à pile à combustible conserve cet ADN sans compromis, tout en se tournant vers un avenir sans carbone.

Extérieurement, la Hilux à pile à combustible conserve les mêmes dimensions et la même apparence robuste que la dernière Hilux. En format extra-cabine, il mesure 5 325 mm de long, 1 855 mm de large et 1 810 mm de haut, mais sous la surface, la technologie de pile à combustible de Toyota le distingue en tant que pionnier.

La puissance est fournie par des éléments communs à la Toyota Mirai, une technologie qui a prouvé sa qualité au cours de près d’une décennie de production commerciale depuis que Toyota a présenté la première berline à pile à combustible à hydrogène produite en série en 2015.

Le Hilux à pile à combustible devrait avoir une autonomie de 600 kilomètres, plus longue que celle d’un système électrique à batterie. En outre, la légèreté de l’hydrogène permet d’obtenir une charge utile et une capacité de remorquage supérieures à celles des autres solutions zéro émission.

L’hydrogène est stocké dans trois réservoirs à haute pression, chacun contenant 2,6 kg pour une capacité totale du système de 7,8 kg. Les réservoirs sont montés à l’intérieur du cadre du mât.

La pile à combustible à électrolyte polymère contient 330 cellules et est montée sur l’essieu avant. Le Hilux à pile à combustible est à propulsion arrière grâce à un moteur électrique sur l’essieu arrière qui délivre une puissance maximale de 134 kW (182 ch) et un couple maximal de 300 Nm. Lors de la conduite, la pile à combustible ne produit aucune émission de gaz d’échappement, seulement de l’eau pure.

Sur le plancher de chargement arrière, au-dessus des réservoirs d’hydrogène, se trouve une batterie hybride lithium-ion qui stocke l’électricité produite à bord par la pile à combustible. Cela évite de perdre de l’espace dans l’habitacle.

 

Le Toyota Hilux FCEV à pile à hydrogène offre une puissance de 182 ch, une autonomie de 600 km et un grand respect de l'environnement.
Le Toyota Hilux FCEV à pile à hydrogène offre une puissance de 182 ch, une autonomie de 600 km et un grand respect de l’environnement.

Le projet

Ayant débuté par une étude de faisabilité début 2022 afin de démontrer les avantages de l’hydrogène grâce à un premier véhicule représentatif, le projet de prototype Hilux à pile à combustible à hydrogène a rapidement progressé vers sa phase finale.

L’étude de faisabilité, menée par TMUK et TME, a permis d’obtenir un financement supplémentaire du gouvernement britannique par l’intermédiaire de l’Advanced Propulsion Centre, une organisation à but non lucratif qui soutient le développement de technologies plus propres et de nouveaux concepts de mobilité.

Un programme intensif de conception et de développement a été mené de juillet 2022 à janvier 2023, avec les partenaires du consortium Ricardo, ETL, D2H Advanced Technologies, Thatcham Research et avec le soutien supplémentaire de Toyota Motor Corporation.

La production des composants, y compris le soudage du châssis, a eu lieu entre février et mai 2023, avant la construction du prototype, selon les principes du système de production Toyota dans une zone dédiée au sein de l’usine TMUK. Ricardo a soutenu les préparatifs de la construction du prototype, en menant des activités de conception et de développement et en confirmant l’ensemble du processus de production en parallèle avec les équipes de TMUK.

La construction du prototype a eu lieu entre juin et juillet 2023, le premier véhicule ayant été achevé en seulement trois semaines. Neuf autres prototypes ont été assemblés avant une phase d’évaluation complète de juillet à décembre de l’année dernière, qui comprenait des essais au banc et sur piste.

Ces dix prototypes font actuellement l’objet d’essais sur le terrain, ainsi que d’activités d’engagement des clients, qui concluront la phase finale de ce projet de recherche et de démonstration de la Hilux à pile à combustible.

Réservoirs à hydrogène du Hilux H2
Gros plan sur les trois réservoirs à haute pression contenant 7,8 kg d’hydrogène, montrant la technologie et l’innovation derrière l’autonomie impressionnante de 600 kilomètres.

Solutions à base d’hydrogène

Depuis le début du développement des piles à combustible à hydrogène en 1992, Toyota a approfondi sa compréhension de la technologie et encouragé son adoption dans une grande variété d’utilisations différentes de la mobilité, avec plus de 20 partenariats pour l’hydrogène actuellement actifs en Europe.

Ces partenariats comprennent un essai de cinq ans de camions VDL à hydrogène pour décarboniser les opérations logistiques de Toyota et stimuler le développement d’une infrastructure durable pour l’hydrogène dans toute l’Europe.

À partir de juillet 2021, Toyota partagera la marque de bus à pile à combustible avec son partenaire CaetanoBus, tandis que l’entreprise française de mobilité propre GCK a utilisé les modules de pile à combustible de Toyota pour convertir dix bus diesel en véhicules sans émission de gaz d’échappement et transporter plus de 5 000 visiteurs lors de la foire commerciale de Paris. Jeux olympiques et paralympiques de 2024.

Un partenariat avec Corvus en Norvège a permis de créer l’un des systèmes de pile à combustible marine les plus sûrs et les plus avancés qui soient. En outre, Toyota a travaillé en étroite collaboration avec Energy Observer pour créer le premier bateau autonome en énergie, fonctionnant à l’hydrogène et ne produisant pas d’émissions.

Les piles à combustible de Toyota sont également utilisées pour des applications non liées à la mobilité, comme les piles à combustible modulaires qui constituent la base des générateurs GEH2 du partenaire de Toyota, EODev. En mai 2021, ces générateurs ont illuminé la Tour Eifel à Paris d’une lumière verte et durable.

Développement du système de piles à hydrogène par Toyota

S’appuyant sur sa vaste expérience, Toyota développe sa pile à hydrogène de nouvelle génération, qui devrait offrir des performances inégalées dans l’industrie grâce à des cycles de vie plus longs et des coûts réduits.

Toyota continue d’affiner la technologie depuis 1992 et, en 2015, la Mirai est devenue la première berline à pile à hydrogène produite en série en utilisant les piles à combustible de première génération de Toyota. Cinq ans plus tard, une nouvelle Mirai a introduit les piles à combustible de deuxième génération, qui ont permis d’augmenter l’autonomie de 30 % pour atteindre environ 650 km.

Pour étendre le potentiel de l’hydrogène au-delà des automobiles, Toyota a redessiné ses piles à combustible sous une forme modulaire compacte. Les principaux composants – la pile à combustible et les composants qui gèrent l’alimentation en air, l’alimentation en hydrogène, le refroidissement et le contrôle de la puissance – sont intégrés dans une forme compacte qui peut être facilement adaptée à une variété de produits et d’applications. Les modules sont disponibles dans des formats en boîte, plats et rectangulaires pour permettre une plus grande flexibilité et une adaptation plus facile à de nouvelles applications.

Ces modules de piles à combustible sont assemblés localement en Europe au centre de recherche et de développement de TME en Belgique, qui abrite une chaîne de montage combinant des technologies de pointe et un assemblage de haute qualité. L’usine d’hydrogène européenne produira un nombre croissant de systèmes de piles à combustible et est étroitement liée aux autres projets de Toyota dans le domaine de l’hydrogène afin d’assurer une portée et un service à l’échelle mondiale.

Un élément clé du plan de Toyota visant à étendre l’utilisation de l’hydrogène est la nouvelle technologie de pile à combustible de troisième génération actuellement en cours de développement, dont les ventes sont prévues pour 2026-27. Ces unités offriront une plus grande densité de puissance et une augmentation attendue de 20 % de la durée de fonctionnement. Les progrès techniques et l’augmentation des volumes de production peuvent contribuer à réduire les coûts de plus d’un tiers.

D’autres recherches portent également sur le potentiel des piles à combustible évolutives avec différentes puissances et sur la conception de réservoirs de carburant de forme complexe, compatibles avec des véhicules de différentes tailles.

Actualités
Top